Publié le mardi 17 janvier 2017

Huile raffinée Les huiles raffinées (Colza, Palme, Tournesol...) sont fréquemment utilisées en assaisonnement mais aussi dans des aliments industriels. L'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) alerte pour la deuxième fois en trois ans la présence de trois contaminants toxiques  qui se forment lors du raffinage de l'huile à très haute température (200 °C environ). Il s'agit particulièrement du glycidol, un dérivé des acides gras reconnu mutagène (dommageable pour l'ADN) et cancérogène par les experts européens.
L'Efsa est particulièrement inquiète s'agissant des bébés qui consomment uniquement des préparations pour nourrissons, dont le niveau d'exposition atteint « jusqu'à 10 fois le niveau considéré comme peu préoccupant pour la santé ».

Par ailleurs, malgré une dose journalière maximale fixée par les experts, ces derniers admettent que les jeunes de moins de 18 ans peuvent facilement dépasser ce seuil, en raison d'une plus grande consommation de pâtisserie industrielle.
De son côté,  la Fédération nationale des corps gras  se défend : « dans les huiles seules, nous avons divisé par plus de la moitié les teneurs en glycidol durant ces 5 dernières années ».
En attendant des études plus poussées, il est conseillé de limiter les aliments industriels et de privilégier des huiles de table non raffinées comme l'huile d'olive par exemple.

Mentions légales - Qui sommes-nous - Le Consommateur d’Alsace est édité par la Chambre de Consommation d’Alsace, 7 rue de la Brigade Alsace- Lorraine - BP 06 - 67064 Strasbourg Cedex - Tél. 03 88 15 42 42 - email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Sunday the 26th.
Powered by Joomla! and the Make Money Online