Publié le mardi 14 février 2017

Déconsommation, où en est-on ?Une baisse des ventes de produits de grande consommation (PGC) comme la viande, le lait ou encore l'alcoo a été enregistrée alors que la consommation a augmenté de 1,6 % en 2016 et que les ventes du commerce de détail ont progressé de 1,1 %. Une situation inédite depuis la crise financière de 2008. A tel point que certains experts parlent déjà de « déconsommation ».

Gaëlle Le Floch, directrice des études stratégiques chez le panéliste Kantar Worldpanel, indique que les Français vont vers plus de sobriété : « Moins de pain, moins de produits d'origine animale, notamment la viande rouge. D'autres produits de base comme le lait et les produits laitiers sont également impactés, et le tout dans un contexte de "food bashing" [dénigrement collectif] de plus en plus fréquent ». Le marché de l'hygiène-beauté est également impacté, de même que certains produits hors des PGC comme l'habillement (-1,8 %) et les chaussures (-4 %).

À noter que parallèlement,  les Français seraient enclins à manger mieux et à acheter des produits plus chers. La part du bio et des produits locaux issus des PME sont en hausse. Les circuits alternatifs (marchés de plein air, petites épiceries...) progressent également. Les consommateurs sont également de plus en plus nombreux à faire les choses eux-mêmes, qu'il s'agisse de cuisine, de produits d'entretien ménager ou encore de cosmétiques. « Les Français (...) vont vers moins de sophistication, plus de naturel » précise Gaëlle Le Floch. Au final, la consommation ne serait plus une simple affaire de prix mais prendrait en compte la qualité et l'impact environnemental. Un néologisme a émergé pour parler de cette nouvelle tendance d'une économie plus respectueuse de l'environnement : l'« éconologie » (la contraction d'économie et d'écologie).

Mentions légales - Qui sommes-nous - Le Consommateur d’Alsace est édité par la Chambre de Consommation d’Alsace, 7 rue de la Brigade Alsace- Lorraine - BP 06 - 67064 Strasbourg Cedex - Tél. 03 88 15 42 42 - email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Sunday the 26th.
Powered by Joomla! and the Make Money Online