Foires et salons : les coulisses

Foires et salons : les coulisses

C’est le dossier du numéro 248 de Septembre-Octobre 2019

Les foires et salons attirent les professionnels et particuliers. Quelque 1 135 manifestations sont organisées en France. Si elles représentent une opportunité commerciale pour les entreprises, ce n’est pas toujours le cas pour les consommateurs… Rentrons au cœur des coulisses des foires et salons, pour en débusquer les pièges.

L’activité des foires et salons est destinée à la fois aux professionnels et au grand public. Ces rendez-vous d’affaires présentent des offres diversifiées en termes d’équipement, de services et de produits. C’est un secteur juteux pour les sociétés qui y exposent. Elles sont là, avant tout, pour présenter leurs produits et services et recruter de nouveaux clients. Elles génèrent un chiffre d’affaires de 30,5 milliards d’euros (données 2015).
Les foires et salons sont très fréquentés par le grand public. Pour les organisateurs de foires et de salons, la location d’espace aux exposants constitue la principale source de recettes (77 %), loin devant les droits d’entrée payés par les visiteurs (12 %). Si ces événements peuvent être un lieu convivial, des pratiques parfois brutales y sont exercées par certains professionnels, notamment dans le domaine de l’énergie, de l’habitat et du bâtiment.

Des pratiques parfois agressives

S’il est indéniable que ces événements sont profitables aux entreprises et aux organisateurs, ce n’est pas toujours le cas pour les consommateurs qui sont parfois lésés. Des pratiques à la limite de la légalité sont recensées sur les foires et salons (énergie, habitat), engageant les consommateurs sur de fortes sommes. Attirés par l’idée de faire de bonnes affaires, ils peuvent se retrouver devant le fait accompli, ayant signé un bon de commande de plusieurs milliers d’euros sans avoir la possibilité de se rétracter.

Autres sujets également à lire :
– Punaises de lit : un vrai cauchemar
– Biodéchets : bientôt le tri pour tous !
– Bouteilles en verre : le retour de la consigne