La tendance du e-commerce persiste après la crise

L’entreprise digitale Bazaarvoice/Influenster a mené une enquête en mai 2020. Plus de 16 000 personnes ont été interrogées et les données de 6 200 marques et distributeurs membres de leur réseau à travers le monde ont été analysées. Elle révèle que, malgré le déconfinement progressif, les consommateurs continuent d’effectuer de nombreux achats en ligne.

Sur la même période en 2019, les secteurs dans lesquels les ventes en ligne ont connu la plus forte croissance sont les services (216 %), le matériel informatique (207 %), les articles de sport (169 %) les fournitures de bureau et autres outils de travail (164 %), le divertissement (136 %), l’automobile (122 %), ou encore les jouets (112 %).

L’étude montre également que c’est toute l’activité en ligne en lien avec le e-commerce qui est stimulée par cette crise. Ainsi, les avis déposés en ligne sont en forte hausse : + 162 % pour le secteur de l’alimentation et du tabac et + 246 % pour le secteur du divertissement. D’une manière générale, les sites de e-commerce ont vu leur fréquentation augmenter de 95 %.
Les ventes ont toutefois légèrement baissé en mai par rapport au mois d’avril en raison de la réouverture des magasins physiques, mais les chiffres restent conséquents. Pour Emmanuel Gerbier, Director of Client Success EMEA chez Bazaarvoice, « Le COVID-19 a amené les consommateurs de tous horizons à repenser leur manière d’effectuer leurs achats en ligne et d’après les chiffres, ces nouvelles habitudes pourraient bien perdurer dans le temps ».

Partager