Le marché du très haut débit continue sa progression

L’Arcep (l’Autorité de régulation des télécoms) a publié le 4 juin dernier les résultats de son suivi du marché des services fixes à haut et très haut débit – abonnements et déploiements – au cours du premier trimestre 2020. Malgré la crise sanitaire et les mesures de confinement, le déploiement de la fibre optique s’est poursuivi à un rythme soutenu. Elle représente désormais 64 % des abonnements très haut débit (soit 7,7 millions d’abonnés). Toute technologie confondue (FttH, réseaux avec terminaison en câble coaxial, VDSL2, cartes SIM 4G à usage fixe…), le nombre d’abonnements à très haut débit (débit maximum descendant supérieur ou égal à 30 Mbit/s) a progressé de 605 000 pour atteindre 12 millions. Ainsi, 40 % des abonnés en France bénéficient désormais d’un accès Internet à très haut débit (+ 6 points en un an).

Le gouvernement a pour objectif de couvrir l’ensemble du territoire en Internet fixe très haut débit d’ici 2022, dont 80 % via la fibre optique. Au 31 mars, près de 20 millions de locaux sont éligibles aux offres FttH (fibre) et plus de 25 millions au très haut débit.

Partager