Stop aux cosmétiques toxiques !

Le magazine 60 millions de consommateurs consacre son dernier numéro à l’analyse de 86 cosmétiques réalisée à l’aide d’un nouveau système de notation, Cosméto’Score. Ce dernier a été mis au point par l’Institut national de la consommation (INC).

Six familles de produits ont été étudiées : crèmes hydratantes, fonds de teint, vernis à ongles, dentifrices, crèmes et gels douche. L’efficacité des produits n’a pas été prise en compte. Ce sont les ingrédients qui sont évalués, en tenant compte de leur importance dans la composition mais ausside l’usage du produit (rincé ou non…) et de leur récurrence dans notre quotidien. Cosméto’Score se démarque ainsi des applications connues telles que Yuka ou INCI Beauty par exemple, qui a priori ne seraient pas totalement fiables (retard de mise à jour, confusion entre les ingrédients, incohérence entre elles).

Le calcul du Cosméto’Score prend en considération les risques pour la santé (70 % de la note) et pour l’environnement (30 %). Comme pour le Nutriscore, les produits sont classés dans cinq catégories, de A à E et du vert au rouge, pour une lisibilité et une compréhension immédiates du consommateur. Il ressort de cette étude que l’on retrouve dans toutes les catégories de cosmétiques des produits estampillés « A », c’est-à-dire « sans réserve d’utilisation ». En revanche, plusieurs produits de luxe mais aussi de grandes surfaces sont notés « E » (« fortement déconseillée ») en raison de la présence d’un trop grand nombre de substances problématiques.

A noter que 60 millions de consommateurs s’apprête à lancer une application mobile gratuite, « Mon assistant conso » qui donnera des informations sur la toxicité des produits ménagers, alimentaires et d’hygiène-beauté. Elle a été développée grâce à une campagne de financement participatif ayant permis de récolter 62 456 €, soit plus du double de l’objectif de 30 000 € au départ.

Partager