Covid-19 : de nouvelles habitudes de consommation ?

La crise sanitaire et le confinement ont eu des effets sur la consommation des ménages qui commencent à être mesurés. Les Français sont restés beaucoup chez eux et se sont tournés naturellement vers les ustensiles de cuisine et de bricolage. D’après Laurence Rega, porte-parole du comparateur de prix Idealo : « Les demandes en robots ménagers ont augmenté de 832 % en avril 2020 par rapport à avril 2019 ». Les articles de bricolage étaient encore plébiscités en août 2020 (+ 13 % par rapport à août 2019 selon la Banque de France). Les ventes de meubles ont augmenté, quant à elles, de 36 % en juin 2020 par rapport à la même période l’an dernier. Enfin, avec la généralisation du télétravail, le marché des ordinateurs portables a enregistré une croissance de 20 % en France au deuxième trimestre.
Les Français semblent se tourner également vers des loisirs individuels, ne nécessitant pas de contact. La pratique du vélo et du scooter est en hausse, de même que les achats de chaussures de jogging, de tapis de yoga ou encore d’articles de pêche. Philippe Dourcy, directeur de la communication chez Decathlon, constate en effet que « tout ce qui concerne les sports collectifs, notamment pour les jeunes, souffre. On vend moins de tenues de foot, de hand, de volley ou de rugby ».
Enfin, le e-commerce sort grand gagnant de cette crise. Les consommateurs ont privilégié très largement les achats en ligne durant le confinement et cette tendance devrait se confirmer. Selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), le commerce en ligne a gagné un million de consommateurs supplémentaires durant le dernier trimestre et 46 % de ces nouveaux clients entendent continuer à commander sur Internet.
Pour Frank Rosenthal, consultant spécialisé dans la distribution : « La crise sanitaire n’a pas forcément conduit à une révolution chez les consommateurs. Mais elle a servi d’accélérateur. Ce qui allait déjà bien va mieux, et ce qui allait mal va plus mal ».

Partager