Covid-19 : les industriels peuvent modifier leurs recettes sans mention sur l’étiquette

L’ONG Foodwatch s’inquiète d’une mesure qui a été prise à titre provisoire et de façon plutôt discrète. En raison du contexte sanitaire et des difficultés d’approvisionnement en résultant pour les industriels, ces derniers sont autorisés à modifier temporairement leurs recettes… sans le préciser sur l’étiquette. Une mesure permise par un règlement décidé au niveau européen le 30 mars dernier. L’ONG dénonce un manque de transparence des autorités : comment le consommateur peut-il être informé si aucune mention n’apparaît sur les denrées concernées ?

La DGCCRF (Répression des fraudes) confirme appliquer une « tolérance ponctuelle » sur l’étiquetage des aliments du fait de la crise sanitaire. « Dans ces circonstances exceptionnelles, au cas par cas », des produits peuvent être « formulés de façon légèrement différente qu’à l’accoutumée ou fabriqués dans un site de production différent du site habituel, sans que cela ne soit reflété avec exactitude sur leur étiquetage », détaille la DGCCRF. Son porte-parole, Loïc Tanguy, assure qu’il s’agit de modifications mineures qui ne mettent pas en danger la santé et la sécurité des consommateurs, notamment en ce qui concerne les risques d’allergie. Par ailleurs, les industriels doivent soumettre leurs changements à la DGCCRF qui décidera s’ils sont tolérés ou non. Elle précise également que la liste des produits concernés par ces changements de recettes sera prochainement précisée sur son site Internet.

Partager