Microplastiques : les lave-linge dotés d’un filtre spécifique à partir de 2025

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire adoptée le 10 février 2020 impose aux fabricants de lave-linge de doter d’un filtre à microfibres plastique tout appareil neuf à partir du 1er janvier 2025. Cette obligation découle de l’objectif « zéro déchet plastique dans la mer en 2025 » défini par cette loi. En effet, de plus en plus de vêtements sont composés de fibres synthétiques (polyester, nylon, acrylique par exemple). Comme l’indique la chercheuse Imogen Napper de l’université britannique de Plymouth, qui a produit une étude sur le sujet : « La majorité de nos vêtements sont en plastique. Nous pensons que le lavage de nos vêtements pourrait être une des sources principales de la pollution plastique dans l’environnement ». Les chiffres varient selon les études mais les scientifiques estiment qu’à chaque lavage en machine nos textiles libèrent des centaines de milliers voire des millions de microfibres plastique. N’étant pas filtrées par les machines à laver, celles-ci se retrouvent dans nos eaux usées. Les installations d’assainissement (stations d’épuration) ne permettent pas non plus à l’heure actuelle de retenir ces microplastiques. Ils se répandent donc dans les rivières avant de finir dans la mer où ils « représentent entre 15 et 31 % des 9,5 millions de tonnes de plastique déversées chaque année dans les océans », comme le rappelle le journal Les Échos.

Le 17 février dernier, une première réunion des industriels du secteur et des associations s’est tenue au Ministère de la Transition écologique et solidaire afin de tracer la feuille de route permettant à la filière de s’adapter à la nouvelle réglementation en matière de filtre à microplastiques. Brune Poirson, secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, a indiqué à cette occasion que la France est désormais à « l’avant-garde de la lutte contre la pollution aux microplastiques et de l’innovation pour la transition écologique » et que « les fabricants de machines à laver vont devoir innover » pour tenir cette position.

Partager