Pass sanitaire indispensable en Europe ?

Depuis le 1er juillet, le Pass sanitaire européen – « certificat Covid numérique UE » – est disponible gratuitement pour faciliter les déplacements des voyageurs au sein des pays membres de l’Union européenne (UE), en évitant notamment des quarantaines à l’arrivée. Il permet de prouver son immunité par l’un des trois moyens suivants : la vaccination, un test PCR ou antigénique négatif, une preuve de guérison grâce à un test positif de plus de 15 jours et datant de moins de 6 mois.

Il est possible de se le procurer via l’application « TousAntiCovid Carnet » ou via son compte Ameli, rubrique « Attestation de vaccination », pour les personnes ayant déjà reçu au moins une dose de vaccin. L’Assurance maladie précise : « Une nouvelle version de l’attestation sera disponible à chaque injection ». Ce certificat contient un QR code avec une signature numérique infalsifiable d’un organisme de délivrance (hôpital, centre de vaccination, centre de test…). Il pourra être lu sur l’ensemble du territoire de l’espace Schengen, à savoir les 27 pays de l’UE ainsi que l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. Toutefois, les pays qui ne sont pas en mesure de respecter ce dispositif au 1er juillet auront jusqu’au 12 août pour le mettre en service. À noter qu’il est possible de se procurer le certificat au format papier. Dans ce cas, l’Assurance-maladie recommande de plier les quatre feuillets, comme un petit carnet de vaccination, et « de ne présenter [en cas de contrôle] que le seul QR code de preuve », cela afin de garder cachées d’autres informations personnelles présentes sur le document comme l’identité, la date de naissance, le vaccin reçu…
Le Pass sanitaire n’est pas obligatoire, mais sans lui, il faudra respecter les conditions d’entrée fixées par chaque pays de l’UE (test négatif, test supplémentaire à l’arrivée, quarantaine, etc.). En ce qui concerne les sorties au restaurant ou dans les événements culturels, le Centre Européen des Consommateurs (CEC) recommande de se renseigner sur les exigences de chaque pays et de disposer d’une version papier de sa preuve d’immunité, rédigée en français et en anglais. Rien ne garantit en effet que l’établissement disposera d’un lecteur de QR code…

Le « certificat Covid numérique UE » ne doit pas être confondu avec le certificat de vaccination français qui permet d’accéder uniquement aux événements de plus de 1 000 personnes en France. Enfin, en dehors de l’UE, ce sont les règles du pays de destination qui s’appliquent.

Partager