Vers la fin des pièces de 1 et 2 centimes d’euro ?

Les petites pièces cuivrées pourraient disparaître de nos portemonnaies. La Commission européenne envisage en effet leur suppression mais souhaite au préalable recueillir l’avis des citoyens dans une consultation qu’elle vient de lancer (si la page s’affiche en anglais, cliquez sur “English” en haut pour choisir une autre langue).

Selon un sondage Eurobaromètre publié en décembre 2017, la moitié des Français interrogés (58 %) se disaient favorables à la suppression des pièces de 1 et 2 centimes. Mais cela ne serait pas sans conséquence, comme l’explique le magazine 60 millions de consommateurs. Si les détracteurs de la petite monnaie lui reprochent de ne pas suffisamment circuler, d’être chère à fabriquer avec un impact environnemental non négligeable (les pièces finissent souvent dans l’espace public ou les déchets ménagers), leur suppression entraînerait des effets collatéraux. Cela accélérerait encore un peu plus la dématérialisation des moyens de paiement. La crise sanitaire a d’ailleurs conduit certains commerçants à refuser les paiements en espèces, ce qui est illégal (article R. 642-3 du code pénal), mais aussi discriminatoire, selon le Défenseur des droits (3 millions de personnes en France n’ont pas accès à une carte bancaire). Par ailleurs, la généralisation de la carte et de tous les moyens dématérialisés induit une traçabilité grandissante de tous nos paiements.

Le magazine pointe également un risque de hausse des prix. Les produits continueraient d’afficher des prix au centimes près, mais arrondis aux 5 centimes supérieurs ou inférieurs selon les cas, et pour les paiements en espèces uniquement. La crainte serait que les distributeurs en profitent pour modifier leurs prix, « ce qui pourrait dès lors entraîner une certaine hausse du niveau général des prix et, du moins ponctuellement, une inflation supérieure », détaille le rapport de la Commission européenne. Enfin les œuvres caritatives pourraient en pâtir, notamment l’opération « Pièces jaunes », très populaire en France.

Partager