faux mails impots

Faux remboursement des impôts

Faux mails des impôts

Une fois encore, les tentatives de phishing (ou hameçonnage en français) se multiplient en cette fin d’année. Les escrocs ne sont pas en reste lorsqu’il s’agit de récupérer des données bancaires. Ces derniers jours, c’est le site officiel des impôts (impots.gouv.fr) qui est victime d’usurpation d’identité. De faux mails circulent laissant croire au destinataire qu’un remboursement est en attente. Pour cela, un lien mène vers un « formulaire de remboursement » dans lequel il est demandé de renseigner son identité avant d’être redirigé vers une page où il faut transmettre… ses coordonnées de carte bancaire ! Pourtant, de nombreux détails permettent de dévoiler la supercherie pour peu que l’on soit attentif.

Comment ne pas se faire avoir?

Ainsi, en cas de courrier électronique de ce type (qu’il s’agisse des impôts, de la banque ou de tout autre service publics ou privé), il faut commencer par vérifier scrupuleusement l’adresse mail de l’expéditeur. La plupart du temps, le nom est farfelu, contenant de nombreux chiffres, et n’a de toute évidence rien à voir avec l’administration ou l’entreprise citée. Ensuite, le contenu du message peut appeler à la vigilance. Il est bien souvent rempli de fautes d’orthographe ou de syntaxe.

Il ne faut en aucun cas cliquer sur le lien dans le mail. Si tel est le cas, il convient de vérifier alors l’adresse de l’URL dont le nom peut facilement indiquer qu’il s’agit d’un faux site. Concernant l’arnaque aux impôts, il suffit de tenter de cliquer sur les autres rubriques du site pour constater que les liens sont inopérants : le site est constitué d’une seule page, ce qui dévoile la supercherie.

>>> A lire aussi : « AMI, le nouvel assistant virtuel des impôts »

Que faire en cas de doute?

Enfin, lorsque les impôts doivent rembourser un trop-perçu, il ne procède pas ainsi. Aucune information bancaire ni code ne sont demandées par mail ou sms. En cas de doute, contacter directement l’organisme officiel soit par téléphone, soit via son espace personnel en ligne.

Partager