voyage en train

La Fnaut dénonce des conditions de voyage en train de plus en plus difficiles

Depuis le 3 janvier dernier, la Région Grand Est et la SNCF ont mis en place un Plan de Transport Adapté (PTA) pour faire face à l’absentéisme du personnel lié au Covid-19 ainsi qu’à la baisse de fréquentation des trains. La direction de SNCF/TER avait annoncé, fin janvier, un retour au service « nominal » (normal) à la rentrée des vacances de février. Or, si quelques ajustements ont bien été opérés, l’offre demeure en-deçà du service normal pour la Fnaut.

L’association de consommateurs déplore également la cumulation du PTA et du service réduit (durant les congés scolaires), d’autant que les travaux engendrent des réductions de service, rendant les déplacements en train plus difficiles. Les usagers s’en retrouvent découragés, préférant opter pour les déplacements en voiture.

Dans un communiqué, la Fnaut se dit « très préoccupée par le manque de robustesse et de fiabilité du PTA ». L’association met en avant les nombreux problèmes auxquels sont confrontés les usagers : des suppressions ou modifications au dernier moment des ajustements annoncés (cars de remplacement offrant un service moindre et un temps de parcours allongé ou encore la modification de la consistance du trajet), mais aussi des horaires de guichets mal calibrés (alors qu’ils restent nécessaires pour les usagers peu à l’aise avec l’outil numérique), la disponibilité des places de parking, en particulier celles réservées aux handicapés, ou encore la disponibilité et la propreté des toilettes en gare et dans les trains.

La FNAUT Grand Est et ses 42 associations fédérées insistent pour que « Région Grand Est et SNCF prennent à bras le corps toutes les dimensions de ces problématiques pour assurer sereinement le développement des offres de service ».

>>> A lire aussi : « Le retour des trains de nuit transfrontaliers« 

Partager