Les insectes débarquent dans nos assiettes !

Le 4 mai dernier, les Etats membres de l’Union européenne (UE) ont approuvé la proposition de la Commission européenne autorisant l’utilisation de vers de farine jaunes séchés comme « nouvel aliment ». C’est la première fois qu’un insecte fait l’objet d’une autorisation de mise sur le marché en tant qu’aliment. C’est le Français Agronutris, un des pionniers mondiaux du secteur des insectes alimentaires, qui a décroché cette autorisation. Et à ce jour, onze autres demandes similaires sont en cours d’examen par l’EFSA (l’Autorité européenne de sécurité des aliments). Les grillons et les sauterelles font partie des potentiels futurs élus de nos assiettes.
La Commission rappelle que « des millions de personnes consomment déjà des insectes chaque jour ». Cette décision ouvre des perspectives inédites et devrait permettre à l’UE d’aller vers un système alimentaire plus durable, par exemple en remplacement du soja pour l’alimentation des animaux d’élevage. Mais ce sont aussi des aliments sources de protéines qui pourraient se substituer à la viande pour nous aider à en réduire notre consommation. Il reste à convaincre les consommateurs d’aller vers ces nouvelles habitudes alimentaires. L’enjeu pour les industriels va être de développer des produits adaptés à leurs attentes.
A noter qu’en Europe, il est déjà possible de trouver des insectes entiers destinés à la consommation humaine dans certaines épiceries bio. Cela résulte d’un imbroglio juridique, certains Etats membres ne sachant pas s’ils tombaient ou non dans le champ du règlement sur les nouveaux aliments. Ces produits se sont donc retrouvés en rayon avant l’autorisation officielle de Bruxelles.

Partager