compléments alimentaires

Tout savoir sur les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires sont prisés, mais nécessitent toute notre vigilance.

Les compléments alimentaires se présentent sous forme de doses (gélules, ampoules, pastilles…) comportant une substance (telle qu’une plante ou tout autre nutriment) afin de fournir un apport nutritionnel.

L’objectif est d’apporter des propriétés bien-être ou santé (cheveux, teint, circulation, immunité…) en complément d’une alimentation équilibrée au quotidien, sans s’y substituer.

Composition des compléments alimentaires encadrée

La composition des compléments alimentaires est encadrée par le décret n°2006-352 du 20 mars 2006.

Ainsi, la DGCCRF rappelle que les seules substances autorisées en France sont des :
• nutriments ou des substances à but nutritionnel ou physiologique tels que des vitamines ou des minéraux (vitamine C ou fer par exemple)
• plantes considérées traditionnellement comme alimentaires (fleur de camomille ou thym par exemple)
• aliments autorisés dans l’alimentation humaine (fruits et légumes par exemple)
• additifs et arômes autorisés dans l’alimentation (l’éthylvanilline est par exemple utilisée pour son arôme de vanille).

En revanche, les substances qui comportent des propriétés exclusivement pharmacologiques (destinées aux médicaments) ne peuvent en aucun cas entrer dans la composition des compléments alimentaires.

>>> A lire aussi : « Attention aux compléments alimentaires contenant certaines huiles essentielles »

Mentions sur l’étiquette

L’étiquette doit mentionner le nom des nutriments et substances contenus dans le produit et la dose journalière recommandée. Elle doit aussi comporter un avertissement précisant de conserver le complément alimentaire hors de la portée des enfants ainsi qu’une mention sur l’importance de le prendre dans le cadre d’une alimentation variée.

Les bienfaits pour la santé peuvent être affichés sur l’emballage, mais celui-ci ne peut en aucun cas indiquer une capacité à prévenir ou traiter une maladie.

Les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments !

La DGCCRF rappelle par ailleurs que les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments et, n’exercent donc pas d’action thérapeutique.
Enfin, pour maximiser les effets d’un complément alimentaire, mieux vaut demander l’avis de son médecin et réaliser des examens sanguins en amont pour savoir exactement quel nutriment est manquant.

Le professionnel de santé sera également en mesure de mettre en garde contre les interactions possibles avec la prise de médicaments, le risque d’effets secondaires ou encore les précautions à prendre pour les enfants, adolescents, femmes enceintes et allaitantes.

Partager